Eco-dialogue Festival de Thau 2018 « Si tu veux la paix prépare .. la paix ! »

Pourquoi les inégalités d'accès aux ressources, l'impunité, la banalisation de la violence, les bouleversements du climat, la crise de la biodiversité préparent les conflits de demain, et sont déjà les ferments des conflits d'aujourd'hui ?
Et quels sont les "outils et moyens" à mettre en œuvre dès à présent pour les prévenir ?

L’une des origines du drame syrien est liée à des migrations dues aux sécheresses.
Le génocide rwandais été attisé par l'impunité qui a suivi les précédents massacres.

Alors lorsque le conflit éclate ou la crise apparaît au grand jour , il est bien souvent trop tard : la spirale infernale de la violence ou l’engrenage de cercles vicieux attisent un enchaînement de drames, de souffrances et de crises..
Il ne suffit pas alors d’en être les pompiers ou les secouristes. Pour les prévenir, il faut mettre en œuvre des initiatives qui s'attaquent à la source, aux racines des risques

Pour nous en parler, cinq rencontres avec cinq personnalités d’exception, toutes engagées sur les multiples fronts de ce vaste questionnement :  deux femmes, Agnès Sinaï et Valérie Cabanès, et trois hommes,  François Roux, Txetx Etcheverry et Jean-François Bernardini.

Avec eux nous verrons que si l'on veut la paix, il faut non pas préparer les guerres, mais bien agir à la racine sur les causes profondes qui les engendrent.

Si vis pacem, para ... pacem !