Éco-dialogues 17 - Conférences-débats

28-29-30 novembre 2014
VENDREDI 28 NOVEMBRE - 20 H 30
TROIS CONCEPTS FONDATEURS AUTOUR DU PAYSAGE
GILLES CLÉMENT
Cinéma le Palace
Gilles CLÉMENT

 DSC3126 Clment ED17À la fois paysagiste, botaniste, écrivain, jardinier, ingénieur horticole, professeur émérite à l’Ecole nationale supérieure du paysage à Versailles, Gilles Clément est connu internationalement. Son intense activité de créateur de parcs et d’espaces publics et privés lui a permis de diffuser à travers le monde ses concepts novateurs. Conférencier reconnu, il est l’auteur de nombreux livres et engagé dans une vision humaniste planétaire.


 

TROIS CONCEPTS FONDATEURS AUTOUR DU PAYSAGE

Le paysage, c’est d’abord une sensation, une perception propre à chacun de nous. C’est par une vision sensible et humaniste que Gilles Clément vient nous présenter ces trois concepts fondateurs autour du paysage. Le "jardin en mouvement" est un lieu où il faut "faire le plus possible avec, le moins possible contre". Le "jardin planétaire", c'est notre planète ou peut être une sorte de jardin sans mur mais néanmoins fini : cet enclos planétaire est occupé par des jardiniers plus ou moins bons et responsables. Le "tiers-paysage" est la somme des espaces où l’homme abandonne l’évolution du paysage à la seule nature, comme les délaissés urbains ou ruraux, les espaces de transition, les friches, les marais, les bords de route…
Ces concepts découlent de l'observation qu'un paysage naturel n’est jamais figé, que les espèces et les gènes doivent circuler. Au lieu de cantonner les plantes dans un lieu précis afin d'organiser une création, Gilles Clément incite le jardinier à faire plus confiance à la nature et à accepter de lui laisser le "champ libre" ; les plantes y trouvent ainsi les lieux qui leur conviennent le mieux.

Présentation et modération : Vincent TARDIEU
SAMEDI 29 NOVEMBRE - 16 H 30
LE PAYSAGE VU PAR UN GÉOGRAPHE
Philippe LAGACHERIE
Cinéma le Palace
PHILIPPE LAGACHERIE

 DSC3170 Lagacherie ED17Philippe Lagacherie, ingénieur de recherche à l’INRA, est responsable de l’équipe « structures spatiales et dynamiques des paysages cultivés » au Laboratoire d’étude des interactions sol-agrosystème-hydrosystème (LISAH) de Montpellier. Pédologue de formation, sa recherche concerne la cartographie numérique des sols et des éléments du paysage, ainsi que la représentation numérique du paysage pour la modélisation hydrologique.


 

LE PAYSAGE VU PAR UN GÉOGRAPHE

Le paysage résulte d’un assemblage complexe de différents éléments de nature variée (sols, relief, damier parcellaire, réseaux hydrographique,…). Il est traversé par différents flux (eau, terre, polluants, êtres vivants,…) qui l'impactent fortement. Il évolue constamment et parfois brusquement sous l’action de l’homme et des éléments climatiques. Appréhender cette réalité hautement complexe est cruciale pour relever le défi de l’adaptation des territoires aux fortes évolutions agro-économiques et aux changements climatiques.
Longtemps limitée à une approche descriptive symbolisée par les cartes du géographe, l’étude du paysage a subi en deux décennies une profonde mutation grâce à l’émergence d’outil d’observations, d’expérimentation in situ et de modélisation numérique. L’utilisation conjuguée de ces outils permet d’analyser le paysage à différentes échelles spatiales, d’en comprendre le fonctionnement et de proposer des scénarios d’aménagement susceptibles d’optimiser ces différents services.
Philippe LAGACHERIE nous présentera cette multi-approche, en se fondant sur les travaux du LISAH sur les paysages méditerranéens.

Présentation et modération : Vincent TARDIEU
SAMEDI 29 NOVEMBRE - 20 H 30
LE PAYSAGE VU PAR UN ÉCOLOGUE
Thierry TATONI
Cinéma le Palace
THIERRY TATONI

 DSC3176 Tatoni ED17Professeur à l’université d’Aix-Marseille, Thierry Tatoni est directeur de l’Institut méditerranéen de biodiversité et d’écologie marine et continentale (IMBE). Ce chercheur écologue est spécialisé dans la dynamique de la végétation et de la biodiversité en fonction des régimes de perturbation. Il étudie la vulnérabilité écologique en région méditerranéenne par des approches relevant de l’écologie des communautés et de l’écologie du paysage.


 

LE PAYSAGE VU PAR UN ÉCOLOGUE

Pour un écologue, le paysage est le résultat de l’interaction entre l’environnement naturel local et les activités humaines. Cet impact est particulièrement visible en Méditerranée où l’homme est présent depuis plusieurs millénaires. L’homme a autrefois contribué à augmenter le nombre d’espèces et donc à diversifier les composantes locales du paysage en créant des espaces ouverts et des zones cultivées au milieu des forêts. Aujourd’hui, son action sur les paysages est devenue globalement négative. En France méditerranéenne, cette action se traduit par une consommation de surface pour l’urbanisation – surtout sur le littoral – une pollution des sols et de l’eau mais aussi une fragmentation de l’espace par son réseau de routes. Et le feu, qu’il soit d’origine naturelle ou humaine, vient parfois redistribuer l’espace.
Thierry Tatoni nous présentera sa vision d’écologie globale où ces différents éléments se combinent pour former notre paysage actuel, avec ses particularités méditerranéennes.

Présentation et modération : Vincent TARDIEU

 

INFORMATIONS et RESERVATIONS

Mairie du Vigan
du lundi au vendredi 9h-12h et 13h30-17h
04 67 81 66 00